LES RESPONSABLES DE MARAUDE

JEAN-PIERRE O’BIANG
Casquette vissée sur la tête, tee-shirt blanc au logo de MOBIL’Douche, Jean-Pierre sillonne les rues de Paris depuis 2013. Il pilote la Doyenne, surnom affectueux du premier véhicule de l’association. Discret, calme, apaisant, les bénéficiaires se sentent immédiatement à l’aise avec ce doux géant (1,85m).
Musicien, organisateur de festivals en Allemagne, ce baroudeur rejoint MOBIL’Douche parce qu’une question le taraude depuis des mois : comment font les sans-abri sous les ponts de Paris pour avoir accès à l’eau?
Une question pas si naïve que ça, digne de celles posées par les enfants dans l’émission des Petits Bateaux sur France Inter.


CATHY VINCIGUERRA
Comment j’ai connu MOBIL’Douche? Ma fille y était bénévole!
J’ai tout d’abord maraudé comme elle pendant quelques mois, puis j’ai naturellement proposé ma candidature quand l’association a acquis son second véhicule parisien et crée le poste de responsable de maraude.
Pour avoir travaillé pendant 15 ans auprès d’un public en difficulté et bénéficiant de mesures de protection, j’ai souvent constaté que l’aspect administratif prend parfois le dessus sur l’aspect humain.
Ce qui m’a plu avec MOBIL’Douche, c’est qu’on peut répondre instantanément aux besoins liés à l’hygiène des personnes qui vivent dans la rue. On ne leur demande rien, on est là pour elles à l’instant T.
Je crois que tous ces sans-abri ont perdu l’habitude qu’on s’occupe d’eux ou qu’on prenne du temps pour eux. La MOBIL’douche leur donne la possibilité de bénéficier d’un espace qui leur est réservé et qui leur offre un bref répit de l’enfer de la rue.
Les bénéficiaires ressortent toujours de la MOBIL’douche avec le sourire et je suis heureuse d’y avoir contribué.